Encore une jolie journée à Anvers

Publié le par Phil Fossil

 

 

Jeudi 8 août 2019

 

 

Après moultes reports et annulations, (dus notamment à notre météo belge…) il est temps en ce jour de montrer à mon ami Bon Barde le site anversois où je passe de nombreuses journées.

 

Arrivé à 9h, un petit exploit vu les encombrements chroniques sur le ring de Bruxelles, il m’offre une fort jolie surprise : deux haches polies du Néolithique marocain ! Un tout grand merci à lui !!!

 

Nous repartons après avoir juste embarqué le matériel, les boissons et un pique-nique basique.

 

On évite le ring de Bruxelles, un accident ayant bouché une bonne partie, en empruntant l’ancienne autoroute d’Anvers.

 

Arrivés sur place, on monte un équipement minimal et je commence à tamiser du « déjà fait » pendant que mon pote se concentre sur la prospection « à vue ».

 

Je découvre une jolie dent de dauphin dans mon tout premier tamis, plus des dents de requins de taille moyenne à petite.

 

Les tamis se succèdent à un rythme régulier, je sors plusieurs bulles tympaniques de dauphins, 3 boucles de Raies Raja clavata, une seconde belle dent de dauphin plus imposante, des dents de squales plus grandes mais rien de totalement complet hormis dans les petites espèces.

 

Outre les Lamna nasus, Hypoprion acanthodon, latérales de Carcharodon hastalis, plusieurs Notorhynchus et Galeocerdo sub-complètes sont quand même engrangées.

 

Arrivent alors mes amis Laurence, Matthieu, Garance et Alexandre ; ils venaient régulièrement avant, mais depuis leur déménagement à Orléans une fouille belge devient difficile.

 

On papote pas mal, je continue mes tamis puis je bouge un peu et je tamise avec Laurence (et pour elle) sur du maillage de 2mms une autre couche très riche en petites dents.

 

Un pique-nique rapidement expédié, et je détermine à la grosse louche sa boite de dents des visites précédentes.

 

Vers le milieu de l’après-midi la fatigue s’installant on redescend au véhicule et on repart à notre aise.

 

Les files sur les rings nous attendant, on prend notre mal en patience et on revient par l’ancienne route : même si les feux nous ralentissent, on avance pas mal.

 

Le ring bruxellois est déjà encombré, mais on en évite la plus grande part vu que l’on ressort très vite après y être rentré.

 

Le temps de passer en vitesse les dents à l’eau, et je peux enfin m’effondrer dans le fauteuil pour un peu de repos bien mérité !

 

Vivement la prochaine !!!

 

Phil « Fossil »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article