Sainte-Marie aux Mines 2019 : une bonne cuvée ! (2)

Publié le par Phil Fossil

 

 

 

Jeudi 27 juin 2019

 

 

Là, on est debout, et surtout partis, plus tôt ! C’est qu’il reste pas mal de choses à voir…

 

Je trie une boite de dents priaboniennes (bartoniennes) de Dahkla, puis je vais voir mon ami espagnol Marcial, chez qui je sélectionne pas mal de choses : dents miocènes de la Shark Tooth Hill, Otodus aksuaticus du Bartonien du Kazakhstan, une jolie megalodon latérale de Géorgie, du Tapir de Floride, et même des dents de panda fossile de Chine…

 

Le tour de la bourse est plus exhaustif que la veille, j’acquiers même quelques minéraux.

 

La chaleur est telle que l’on fera carrément l’impasse sur le dîner (opportunément remplacé par des glaces), mais on dépense nettement plus en boissons que ce que l’on aurait acheté pour manger…

 

Il est un bon 15h30 quand on repart à l’hôtel : long repos, douche fraîche et souper sous la douceur de la tonnelle. C’est la vie qui me convient, sans conteste !

 

 

Vendredi 28 juin 2019

 

Tout comme la veille, on n’arrive pas trop tard à la bourse (évitons les heures les plus chaudes) et je tente de vérifier l’arrivée des éventuels exposants retardataires pour leur acheter le matériel aussitôt déballé.

 

Je peux refaire un tour plus à l’aise, mais le budget prévu touche à sa fin, et je n’ai aucune envie comme les années précédentes d’exploser les plafonds des 2 cartes bancaires… Donc je me limite sauvagement.

 

Vers 15h on retourne au logement, grignoter quelques petites choses sur nos réserves pour attendre sereinement le souper, repos, douche et puis reprendre les agapes tant attendues depuis une année...

 

 

Samedi 29 juin 2019

 

 

C’est une journée « break », le monde infernal à la Bourse pour le premier jour « grand public », conjugué avec les problèmes de parking font que je n’y vais pratiquement jamais.

 

Etant invité par mon vieux copain Ange, au Nord de Strasbourg, on démarre plus tard en ayant prévu une marge pour ne pas arriver en retard.

 

Il nous montre sa collection, puis on dîne d’un super repas froid (le mieux en ces temps caniculaires) avant de se diriger vers le garage.

 

Lequel renferme pas mal de piles de caisses , matériel servant aux bourses et bien évidemment les fossiles restant à préparer.

 

Yves et moi faisons notre choix, Ange nous fait un super prix sans oublier les nombreuses pièces reçues !

 

Que nous devrons limiter, en effet le véhicule n’est pas extensible et on doit y caser les bagages et achats de la bourse en plus.

 

Les fossiles sont originaires principalement de ses propres prospections, ou d’échanges :

 

Trilobites paléozoïques de plusieurs provenances, Trias, Carixien et Domérien d’Alsace, Bajocien de Ringsheim, Bathonien de Landaville, Helvétien des faluns de Touraine, Trias américain...

 

Vers 17h nous prenons congé, avec moultes remerciements, pour cette super journée de détente.

 

Une journée plus calme qu’à la bourse c’est indéniable, encore plus intéressante et, surtout, super sympa.

 

A suivre…

 

Phil « Fossil »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article